Aller au contenu. | Aller à la navigation

Sections

Convention alpine

Convention alpine

La Convention alpine est un traité de droit public conclu entre l'Allemagne, la France, l'Italie, le Liechtenstein, Monaco, l'Autriche, la Suisse, la Slovénie et l'Union européenne. Elle a été signée en 1991. Le but de cette convention est la protection des Alpes et leur développement durable en tenant compte tant les intérêts de la protection que ceux de l'utilisation des ressources.

Le but premier de la Convention alpine est de concilier le développement durable des régions avec des mesures favorables à la protection de l'espace alpin. Il est d'autant plus essentiel de donner un contenu concret à la Convention alpine dans les villes des Alpes qu'environ deux tiers de la population alpine vit dans des régions urbanisées, ces dernières ne représentant cependant que 40 % de la surface totale de l'Arc alpin. De par leur topographie, les Alpes sont incontestablement un espace rural, mais la population - et avec elle l'économie - est déjà largement urbanisée. Nature et culture, écologie et économie s'affrontent constamment. Permettre à un large public de prendre conscience de cette réalité, tel est l'objectif déclaré du concept de la "Ville des Alpes".

Le 11 janvier 2008, les Villes des Alpes de l'Année et la Convention alpine ont réaffirmé leur volonté d'engager une collaboration durable à travers la stipulation d'un accord (Memorandum of Understanding). Leurs activités concrètes seront définies dans le cadre d'un programme de travail commun de deux ans.

Un échange régulier d'informations a lieu entre l'Association et le Secrétariat Permanent de la Convention alpine. En 2008 et 2009, plusieurs manifestations ont été organisées conjointement avec succès. En septembre 2008, une centaine de personnes ont participé à Gap/F à une conférence internationale sur les responsabilités et les opportunités des villes en matière de changement climatique. En octobre 2008, un symposium international organisé à Bad Reichenhall/D s'est penché sur le thème du Dialogue villes – campagnes. En juillet 2008, une équipe de journalistes européens participant à la deuxième édition de la traversée des Alpes SuperAlp a fait halte dans cinq Villes des Alpes de l'Année (Gap, Chambéry, Brigue-Glis, Bolzano et Belluno).

Lors de la XIe Conférence alpine, qui s'est tenue en mars 2011 en Slovénie, l'association " Ville des Alpes de l'Année " a reçu officiellement le statut d'observateur. A l'avenir, l'association sera invitée à participer aux réunions du Comité Permanent et à la Conférence alpine, qui se tient tous les deux ans. Bien que ce statut ne comporte pas le droit de vote, il permet néanmoins aux " Ville des Alpes " de communiquer leurs propositions directement aux décideurs politiques. Par le biais de résolutions, les " Villes des Alpes " pourront ainsi exercer une pression politique sur les parties contractantes.

Gap Chambéry Brig-Glis Sondrio Sonthofen Herisau Trento Bolzano Bad Reichenhall Bad Aussee Belluno Villach Maribor Annecy Idrija Lecco Chamonix Tolmin Tolmezzo karte_alpen.png

 

 

 

Informations complémentaires

Logo alpconv

www.alpconv.org

 
Outils personnels